La veste militaire

Ces possessions qui nous font espérer pouvoir rester jeunes…

OUF ! en majuscules ! Tu es là petite veste adorée. Je te retrouve gisant au niveau d’un carrefour. J’ai fait tout le chemin inverse pour te retrouver, je n’y croyais plus.

J’ai cru qu’après 15 années passées ensemble, j’allais devoir continuer sans toi. Tu n’es qu’une veste militaire trop ample avec une tâche qui ne part pas, trois boutons que je n’ai jamais recousus.Tu ne me mets sûrement pas en valeur mais tu es pratique, confortable. Tu as été une belle surprise gratuite, je t’ai trouvée au milieu d’un tas d’autres vestes kakis, on s’est adoptées !

Quand je t’enfile, je me sens jeune et rebelle, même sans l’être et ne l’avoir jamais été. C’est comme si les années ne passaient pas, que je pouvais toujours et encore être la même. Avoir cette innocence, cette envie d’aventure, être capable d’un brin de folie.

J’ai vu mes 15 dernières années défiler. Je me suis imaginée devoir vivre sans toi. Ne pas pouvoir t’enfiler à 70 balais..

OUF ! Tu es là, je vais continuer de grandir avec toi et toi avec moi. Je vais remplir tes poches, tu vas me réchauffer et me protéger du soleil. Je vais t’animer après des mois, peut-être parfois des années rangée sur un porte-manteau. Et alors, j’aurai toujours 20 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s